AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« Wind of Change × Shanya & Ethan »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar



Messages : 188


MessageSujet: « Wind of Change × Shanya & Ethan » Ven 8 Juin - 21:23


Je ne peux plus marcher. Je ne suis pas fatiguée, bien que j’ai du faire le chemin depuis le ranch à pied, les petons enfoncés dans mes santiags, sous la chaleur du soleil d’été. Mais je n’ai pas mal aux pieds, je ne suis pas déshydratée. Je n’ai pas non plus de crampe, ni de point de côté. J’ai juste un orgasme auditif. Il y a quelque chose de bandant qui se passe sous mes yeux et mes oreilles et je suis contente que Shane ne soit pas là pour me voir rougir comme une putain de gonzesse. Y’a un mec, là, en face de moi. Il a des muscles. On les voit parce qu’il porte un marcel trop large. Et comment il fait, son marcel, pour être trop large ? Il a des muscles ! Et c’est quoi ce son parfait qui sort de son violon ? J’veux dire, non vraiment, j’ai déjà entendu un violon, dans ma vie, mais…Mais... Putain, regardez le sourire ! Non pas toi, la poufiasse, arrête de le regarder, j’étais là avant ! Toi, ça va, tu peux continuer à le regarder, t’es moche.

Il est grand, il est beau. Il rayonne. Il joue bien. J’adore ses pompes. J’veux les mêmes. J’adore ses bras. Est-ce qu’ils enlacent bien ? J’ai chaud, et c’est pas à cause du soleil. J’adore son visage. Il est parfait. avec ses cheveux devant ses yeux fermés et son mi-sourire, comme s’il n’y avait que son violon et lui qui existaient. Moi aussi, je veux exister. Je m’avance vers lui sans vraiment m’en rendre compte. Je connais la chanson qu’il joue, donc je me mets à la chanter quand j’arrive en face de lui. Wind of Change. Il ouvre les yeux quand il m’entends, et son sourire s’agrandit. J’vais défaillir. Il est vachement plus grand que moi, mais on ne se lâche pas des yeux. Je ne chante que pour lui et j’ai l’impression qu’il ne joue que pour moi. Je dandine un peu des fesses et il rit de bon coeur, un peu surpris, sans perdre ses notes. J’aime tellement son rire, j’aimerais l’entendre encore. J’ai tellement chaud, sous son regard. J’ai jamais eu chaud comme ça. J’ai l’impression de sentir tout ce qu’il se passe autour de moi. Le moindre changement dans la brise, le moindre rayon de soleil qui nous touche.

Quand je finis de chanter, je reste plantée devant lui. Je lui souris. Il répond à mon sourire et finit sa musique sans me quitter des yeux. Les gens passent entre nous pour lui donner de l’argent, et il les remercie sans les regarder. Son regard est intense, avec une pointe d’amusement, là dans le coin. Faut que je parle, ou je vais exploser.

« Désolée, je sais que tu avais l’air de vouloir rester seul avec ta musique, mais j’avais besoin de m'immiscer dans votre tête-à-tête. Il y avait ces deux filles qui vous regardez toi et ton violon comme si elles voulaient te sauter dessus, mais j’avais pas l’impression qu’elles méritaient l’attention. Avec ton violon, vous dégageait un truc spécial. Tellement spécial que ça m’aurait fait vomir sur les radiateurs qu’elles le partagent avec vous et moi, non. J’ai jamais autant eu envie d’avoir l’impression d’appartenir à quelque chose.C’était comme si ton violon m’appelait. Il peut le refaire quand il veut, d’ailleurs. Je m’appelle Shanya. Tu peux lui dire, au cas où il ne m’écoute pas. Tu sais que tu es parfait ? ‘Fin après, je ne sais pas comment tu es le reste du temps, ou si t’es un mec bien. Si ça se trouve t’es un connard. Mais ne sois pas un connard, s’il te plait. Reste parfait. »


Il sourit, il a tout suivi, ça se voit dans ses yeux. Et il a aimé ce qu’il a entendu. « Shanya » répète-t-il en le laissant un peu trainer contre son sourire en coin. C’est bizarre, j’avais jamais entendu mon nom sonner comme ça. Est-ce qu’il a un accent ? « Quel joli prénom. » Sa voix est magnifique, on dirait qu’il rit quand il parle avec sa patate dans la bouche. Est-ce qu’il est irlandais ? J’ai jamais rencontré d’irlandais. Est-ce que c’est vrai qu’ils sont magiques ? « T’es irlandais ? Est-ce que c’est vrai que les irlandais sont magiques ? J’ai entendu dire qu’ils portaient chance. Mais ça me turlupine, parce que j’ai toujours cru qu’ils s’habillaient tout le temps en vert. Et surtout, les irlandais sont roux, non ? » Il rit. J’aime tellement son rire. Quand est-ce que j’arrête d’avoir chaud ? « Ca fait beaucoup de clichés en quelque secondes, mais non, nous ne sommes pas roux et le vert, je préfère quand il est… dans mon verre. » Je fronce les sourcils. « Est-ce que ça veut dire que tu ne bois que du jus de brocoli ? Ou d’épinards ? C’est pour ça que tu es aussi musclé, hein, c’est parce que tu ne bois que des trucs de détox avec plein de légumes et de fruits verts dedans. » Il fait une moue mi-dégoûtée, mi-amusée. Il sait tout faire, c’est fou. «Eww ! Qui boit des trucs pareils, c’est révoltant ! Non, je parle d’un alcool français qui s’appelle la Chartreuse. C’est vert, c’est bon et ça me rappelle la maison. Même si c'est pas irlandais. » Oh, il a fait une rime. Et il a aussi dit “Eww !” cet espèce de Cheerleader qui boit des trucs de détox. « Je ne suis pas aussi rafinée, désolée. Moi je bois du rhum. Mais pas souvent, parce que c’est pas facile à faire passer incognito, à la caisse. Heureusement, mon frère Shane est plus doué que moi. Il a une théorie qui dit que tout passe si on prend des carottes. Mais je pense que c’est surtout le fait qu’il charme la caissière jusqu’à ce qu’elle en oublie son propre nom, qui fonctionne. »

Il mord un peu son sourire et vraiment, j’ai envie de faire un bisou magique au coin de sa lèvre pour ne pas qu’il se fasse mal. D’ailleurs, je le fais. Il se laisse faire, surpris. Je ris devant son air incrédule. « Je m’appelle Ethan. » m’annonce-t-il quand il reprend contenance. Et d’un coup, je me sens un peu bête. « J’ai oublié de demander, parce que j’avais l’impression de déjà te connaitre. C’est fou, non ? J’ai l’impression que ça fait déjà mille ans, qu’on se côtoie. Tu crois au Destin ? » Il acquiesce avec passion. « Depuis tout petit. Peut-être que tu es la preuve qu’il existe. Et tu veux que je te dise. “Shanya” est mon nouveau mot préféré. Avec “Violon” et “Liberté”. Ils vont ensemble à la perfection, comme s’ils étaient fait pour co-exister. » C’est un poète. J’ai fondu. « Tu veux une glace ? J’ai chaud, même à l’ombre. J’ai jamais eu chaud comme ça. Pas toi ? Alors viens, je te paie une glace et tu pourras me raconter ta vie, et je te raconterai la mienne, et après, on imaginera notre futur tous les deux. Parce que crois-moi, tu ne te débarrasseras plus jamais de moi. On est greffé à l’âme. C’est obligé. »

Je crois que je suis amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

« Wind of Change × Shanya & Ethan »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Wind-Guru
» Fichier français Four winds Mah Jong
» VEND CARTES NARUTO (ou échange contre du yugi)
» Vente ou échange de tout ma collection MAGIC
» Liste d'échange de Drahas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ ST TRINIAN'S , Where did you get those bruises ? :: 
→ UNTOLD STORIES ←
 :: il était une fois...
-